Les certifications environnementales, un moteur vers une économie en transition

Les facteurs de motivation qui poussent les entreprises à s’engager dans une démarche environnementale sont nombreux et variés : réduire l’impact sur l’environnement, améliorer son image de marque, réaliser des gains financiers, etc.

Depuis 17 ans le label Entreprise Ecodynamique a permis la sensibilisation de plus de 50.000 employés soit environ 7,2% de l’ensemble des travailleurs de la Région Bruxelles Capitale. Aujourd’hui environ  200 sites bruxellois (hôtels, administrations, théâtre, bureau d’étude, etc.) affichent fièrement leur label, stimulés par l’envie d’aller toujours plus loin dans la diminution de leur impact environnemental.

Au niveau des certifications internationales, on compte également 59 entreprises ISO14001 à Bruxelles et 27 organisations publiques et privées certifiées EMAS soit 82.000 employés.

Avec le Programme régional d’économie circulaire, la Région veut se positionner comme région européenne particulièrement innovante. La région incite alors les entreprises à intégrer des processus de gestion efficiente de ses ressources. Pour arriver à fonctionner plus durablement, chaque entreprise devra trouver son chemin, à son rythme, en relevant des défis économiques, sociaux et environnementaux. Les certifications environnementales sont une des clés de réussite de ce cheminement !

 

Cet article vous est proposé par Marcel van Meesche de 21 Solutions.

Vous pouvez également contribuer au contenu de notre site et vous placer comme référence auprès de nos internautes. Faites-nous part de votre expertise, de vos idées fraîches et de votre vision. Nous publierons votre texte, s’il répond aux besoins des entreprises bruxelloises et qu’il nous est fourni en français et néerlandais.

Photo : spseplzen.cz