Comment devient-on une entreprise résiliente ?

Les entreprises sont soumises à des pressions de plus en plus grandes, tant économiques que sociales et environnementales. Pour y répondre, on s’intéresse de plus en plus depuis quelques années au concept de résilience. Il s’agit de la capacité d’un système, que ce soit un individu, une forêt, une ville ou une entreprise, à faire face au changement et à continuer de se développer.

La résilience, c’est quoi ?

Pour une entreprise, c’est la capacité de surmonter une crise, qu’elle soit locale ou globale, interne ou externe, et de continuer à prospérer. Pour cela, il est nécessaire d’opérer un changement profond en matière de stratégie, d’opérations et de philosophie d’entreprise. L’objectif est de continuer à créer de la valeur dans un monde aux ressources limitées et en pleine mutation.

Il faut tout d’abord comprendre l’entreprise comme faisant partie d’un système plus grand, dont chaque élément interagit avec les autres. L’entreprise s’inscrit dans une communauté (un quartier, une ville, une région, une économie), mais aussi dans un système naturel, l’environnement. Il s’agit de maîtriser et d’éliminer les externalités pour les réinsérer dans le système de gestion de l’entreprise et la rendre plus résiliente et durable.

Quelques principes de base pour améliorer la résilience de son entreprise

Sur cette base, il faut adopter une nouvelle stratégie définissant une vision, des valeurs et des partenariats radicalement différents. Elle doit se construire autour de quelques principes de base :

  • Adopter une vision et travailler dans une perspective à long terme. Les bénéfices sont essentiels à la survie d’une entreprise, mais privilégier les profits à court terme en ignorant tout le reste est une stratégie vouée à l’échec. En effet, regarder plus loin permet à l’entreprise de se concentrer sur la création de valeur sur le long terme, solide et durable.
  • Faire de l’innovation un élément essentiel de la culture de l’entreprise, et encourager la participation de tous les collaborateurs et partenaires dans les processus d’innovation.
  • Oser l’innovation radicale.
  • Définir de nouveaux types de partenariats, basés sur la collaboration active, afin d’atteindre des objectifs se situant au-delà de la portée de la seule entreprise ; il s’agit de sortir de la simple relation client-fournisseur, pour co-créer des nouveaux produits et services.
  • Prendre en compte tous les coûts et bénéfices non estimés, c’est-à-dire réintégrer les externalités dans la comptabilité.

Et comment améliorer la résilience d’une entreprise ?

L’entreprise doit également adapter son fonctionnement et veiller à adopter des nouvelles pratiques pour renforcer sa résilience. Plusieurs éléments sont essentiels pour cela ; certains de ces éléments découlent des principes ci-dessous, d’autres viennent les renforcer:

  • Maintenir la diversité et la redondance, que ce soit au niveau interne (collaborateurs) ou externe (fournisseurs, clients, autres partenaires).
    Ceci permet à l’entreprise de compenser rapidement et de gérer correctement une perte ou un échec (absence d’un employé, perte d’un fournisseur ou d’un client, etc.). De plus, la diversité est source d’innovation car elle facilite des approches et réponses différentes face à un même challenge.
  • Gérer la connectivité
    L’entreprise n’est pas un système isolé, mais elle est en constante interaction avec le monde extérieur. Il est essentiel de bien gérer ces interactions en gardant à l’esprit que cette connectivité peut à la fois améliorer et réduire sa résilience. En effet, elle peut aider l’entreprise à partager les informations, à établir la confiance entre les acteurs et à surmonter les difficultés plus facilement, mais elle la rend également plus fragile, car les perturbations se propagent plus rapidement.
  • Gérer l’information
    Une entreprise résiliente doit rester toujours informée, et surveiller de près l’évolution du marché et de la société dans son ensemble. Elle se doit également de récolter le feedback de l’ensemble de ses collaborateurs et partenaires et l’utiliser pour s’améliorer. Ceci lui permettra de réagir rapidement en cas de problème, mais aussi d’anticiper le changement et s’y préparer.
  • Encourager l’apprentissage et l’expérimentation
    L’apprentissage et l’expérimentation sont des éléments clés pour construire une culture de l’innovation au sein de l’entreprise. Il est également important de valoriser et prendre en compte les différents types et sources de connaissances lors de l’élaboration de solutions, et d’encourager les employés et collaborateurs à s’exprimer et expérimenter. Il faut donc établir un contexte social approprié pour le partage des connaissances, assurer des ressources suffisantes pour permettre l’apprentissage et permettre l’échange de bonnes pratiques.
  • Inclure et encourager les collaborateurs à participer activement dans la vie de l’entreprise
    Il est essentiel d’encourager le dialogue avec les employés, de prendre en compte leur feedback et de les faire participer activement à la vie de l’entreprise. Une participation large et efficace peut renforcer la confiance, créer une compréhension partagée, dégager des nouvelles perspectives et aider à détecter et interpréter les perturbations.

On le constate, améliorer sa résilience implique un certain travail sur son le cœur même de son modèle économique et sur le fonctionnement de l’entreprise. C’est un exercice complexe et difficile, et qui pose de nombreux défis. Il s’agit là d’un changement majeur de perspective pour voir que l’entreprise peut relever les défis du monde moderne de manière rentable.

Resilience Coaching

Pour aider les entreprises bruxelloises à relever ce défi, Bruxelles Environnement propose un accompagnement gratuit de 6 mois. Resilience Coaching est un accompagnement personnalisé qui permet aux TPE et PME de la Région bruxelloise, d’identifier les opportunités qu’elles peuvent saisir en intégrant durabilité et circularité dans leurs activités. Avec Resilience Coaching, vous cherchez, avec votre coach, des solutions concrètes pour saisir ces opportunités.

Bruxelles Environnement offre l’accompagnement Resilience Coaching aux 40 premières entreprises bruxelloises à s’inscrire, une opportunité à ne pas manquer !

De quoi s’agit-il ?

Un coaching personnalisé, qui se fait avec vous et chez vous, et qui est donné par des coaches spécialistes en durabilité d’entreprise.

  • 4 journées de coaching, étalées sur 6 mois.
  • Un accompagnement d’une valeur de 2600 €, qui est entièrement offert par Bruxelles Environnement aux 40 entreprises bruxelloises.
  • Une méthodologie européenne dont 46 PME de la Région bruxelloise de secteurs variés ont bénéficié.

Qu’est-ce que j’ai à y gagner ?

  • Un bilan complet de l’activité
  • Une identification des opportunités durables pour l’entreprise
  • Une recherche de solutions concrètes pour saisir ces opportunités
  • Une priorisation des actions en termes de faisabilité, de coût et de temps à y consacrer
  • Une mise au point d’un plan d’action de mesures concrètes et réalisables
  • Une définition d’un calendrier
  • Une évaluation des résultats dans l’année qui suit

A qui s’adresse Resilience Coaching ?

Resilience Coaching s’adresse aux TPE et PME qui souhaitent améliorer leur rentabilité et se développer en tirant le meilleur parti de l’économie durable. Tous les secteurs sont concernés.

Comment bénéficier de l’offre?

Rendez-vous sur www.environnement.brussels/resiliencecoaching et complétez le formulaire de contact. L’équipe Resilience Coaching reviendra ensuite vers vous rapidement pour discuter de vos attentes par rapport à l’accompagnement et le programmer avec vous.

Cet article vous est proposé par Laura Rebreanu, green@beci.be.

Vous pouvez également contribuer au contenu de notre site et vous placer comme référence auprès de nos internautes. Faites-nous part de votre expertise, de vos idées fraîches et de votre vision. Nous publierons votre texte, s’il répond aux besoins des entreprises bruxelloises et qu’il nous est fourni en français et néerlandais.