Les économies d’énergie en entreprise

Pour beaucoup d’entreprises, la consommation énergétique est un des principaux postes budgétaires. Réduire sa facture énergétique peut donc s’avérer intéressant ; en même temps, l’entreprise réduit son impact environnemental.

Il existe plusieurs façons de faire des économies d’énergie, plus ou moins simples, certaines nécessitant des investissements importants, d’autres essentiellement des changements de comportements.

Le diagnostic énergétique en entreprise

Un tel diagnostic a pour mission d’identifier les sources potentielles d’économies d’énergie. Faire appel à un spécialiste pour réaliser ce premier état des lieux et identifier les actions efficaces et rentables à court terme (quick-wins) est souvent le meilleur point de départ.

À Bruxelles, le Facilitateur Bâtiment Durable est un service gratuit qui peut vous aider à réaliser ce diagnostic initial et vous conseiller sur toute une série de sujets liées à la performance énergétique de vos locaux et installations techniques.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez réaliser un audit énergétique, qui vous permettra d’identifier toutes les économies d’énergies potentielles et les actions à court, moyen et long terme, ainsi que les investissements nécessaires pour atteindre ces économies. Les audits peuvent bénéficier des primes couvrant jusqu’à 50% des coûts éligibles de la facture, avec un plafond à 3000 € par bâtiment.

Les bons gestes

Le plus simple à mettre en place en théorie est d’adopter des nouveaux comportements. Des petits gestes quotidiens peuvent vous permettre de réaliser de sérieuses économies sur la facture énergétique.

  • Éteignez ordinateurs, écrans, imprimantes, et autres appareils plutôt que de les laisser en veille et/ou prévoir des logiciels d’économie d’énergie.
  • Le label « Energy Star » indique les appareils faibles consommateurs d’énergie. Pensez-y lorsque vous devez remplacer votre matériel informatique car vous pourrez ainsi réaliser des belles économies lors de l’utilisation de vos équipements.
  • Utilisez des multiprises munies d’interrupteurs pour éteindre ensemble certains appareils qui continuent à consommer de l’électricité une fois éteints car en mode « veille ».
  • Prévoyez des interrupteurs, ou mieux encore des détecteurs de mouvement dans les locaux peu fréquentés ou de passage, de façon à ne pas éclairer des pièces inutilement.
  • Utilisez autant que possible la lumière naturelle – c’est non seulement plus économique, mais souvent c’est aussi plus agréable et confortable.
  • L’éclairage est justement un poste de consommation important, mais aussi, souvent, une source d’inconfort. Il faut bien le choisir et le régler en fonction des activités et des besoins. Si désormais choisir des ampoules économiques tombe sous le sens, faire appel à un spécialiste pour optimiser l’éclairage peut être un très bon investissement. Il vous aidera à choisir les meilleures solutions pour vous et à adapter l’éclairage à l’usage, réduisant du coup vos factures.

Le chauffage / la climatisation

Quelques actions relativement simples à mettre en œuvre peuvent vous aider à faire des belles économies d’énergies, et donc financières.

  • Des locaux surchauffés ou trop froids sont inconfortables et peuvent affecter la santé de vos collaborateurs, ainsi que vos factures. Attention, le ressenti de la température dépendra également du degré d’humidité et de la puissance de la ventilation. Augmenter ou diminuer celle-ci peut grandement améliorer le confort et diminuer les consommations.
  • L’entretien régulier de vos installations techniques (chauffage, climatisation, ventilation) est non seulement une obligation légale, mais permet également à celles-ci de fonctionner de façon optimale et diminue le risque de panne subite. C’est vraiment une fausse économie d’éviter de le faire.
  • Isoler la tuyauterie de façon adéquate est relativement simple à réaliser, mais peut rapporter beaucoup. C’est une mesure simple, et pourtant trop souvent négligée.
  • Si vous disposez d’un local « serveurs » d’une certaine taille, ou d’un autre local où les activités génèrent de la chaleur, pensez à installer un système de récupération de chaleur (pompe à chaleur par exemple). Vous pourrez ainsi utiliser cette chaleur ailleurs, là où elle est nécessaire et éviter qu’elle ne soit perdue. Ceci nécessite toutefois un certain investissement et sa conception doit être faite par un spécialiste.

Surveillez votre consommation

Si vous en avez la possibilité, suivez votre consommation aussi régulièrement que possible. En effet, le suivi régulier et fréquent permet de détecter rapidement les éventuels problèmes (consommation anormale, pics de consommation aléatoires, etc.) et de minimiser ainsi les dépenses inutiles. N’hésitez pas pour cela à installer des compteurs intelligents, permettant l’enregistrement et l’accès aux données en ligne. Certains fournisseurs les proposent désormais à leurs clients, mais vous pouvez également faire appel à des solutions indépendantes, tout aussi efficaces et fiables.

Investissez dans l’énergie renouvelable

À Bruxelles, le système de certificats verts est extrêmement intéressant et permet un retour sur investissement très rapide. Alors si vous disposez d’un beau toit ou d’une façade ensoleillée (qui aurait éventuellement besoin d’être rafraîchie), n’hésitez pas à envisager de vous lancer dans le photovoltaïque, dont le développement est fortement soutenu par la Région. Si l’investissement initial vous décourage toutefois, le système de tiers-investisseur peut probablement vous aider.

Cet article vous est proposé par Laura Rebreanu, green@beci.be.

Vous pouvez également contribuer au contenu de notre site et vous placer comme référence auprès de nos internautes. Faites-nous part de votre expertise, de vos idées fraîches et de votre vision. Nous publierons votre texte, s’il répond aux besoins des entreprises bruxelloises et qu’il nous est fourni en français et néerlandais.