Panneaux photovoltaïques : quels investissements pour quels bénéfices ?

La Région bruxelloise s’est lancé le défi de doubler sa production d’énergie renouvelable d’ici 2020, en misant notamment sur l’énergie solaire. Fin mai, Beci recevait la ministre bruxelloise de l’Energie et de l’Environnement, Céline Fremault (cdH), dans le cadre d’un séminaire organisé en collaboration avec Engie et Viangro pour présenter les mesures d’encouragement aux entreprises bruxelloises intéressées par le photovoltaïque.

Les énergies renouvelables ont le vent en poupe. Les prix de production diminuent, tandis que les capacités de production augmentent. À Bruxelles toutefois, il semble de prime abord difficile de développer une vraie production énergétique renouvelable, en fonction de la situation géographique et de la superficie de la Région. Et pourtant, c’est possible ! La Région a même lancé un ambitieux programme de promotion du photovoltaïque. Si aujourd’hui la part du renouvelable dans la consommation brute d’énergie est de seulement 2 % à Bruxelles, la Région vise 4 % d’ici 2020 et mise sur le développement de l’énergie solaire pour atteindre l’objectif, car elle dispose d’un fort potentiel de surfaces de toitures qui pourraient accueillir des installations photovoltaïques.

Bien que l’investissement initial soit important pour de telles installations, il est vite amorti sur la facture d’électricité. De plus, la Région bruxelloise offre un soutien exceptionnel, notamment via un système de certificats verts efficace et stable, garantissant un retour sur investissement de moins de 10 ans (7 ans en moyenne).

Outre les certificats verts, la ministre Céline Fremault (cdH) propose différentes mesures à destination des entreprises, comme des pouvoirs publics et des particuliers. Au total, la Région dégagera ces prochaines années une enveloppe de 75 millions pour le développement des énergies renouvelables à Bruxelles, somme qui s’ajoute aux primes énergies déjà existantes. Par exemple, pour soutenir les citoyens et les PME intéressées par des installations solaires, la Région proposera des prêts spécifiques, dont le remboursement sera adapté au rendement. Des programmes d’information et formation pour les PME sont également prévus. Le but de la ministre est d’aider l’ensemble des acteurs bruxellois à s’engager dans la transition énergétique – et d’en bénéficier.

Des entreprises s’y sont déjà lancées

Certaines entreprises ont pris les devants et disposent déjà d’installations photovoltaïques. Ainsi, Viangro, fleuron de l’économie bruxelloise, spécialisée dans les produits à base de viande fraîche, utilise depuis 2013 des panneaux photovoltaïques pour assurer une partie de sa consommation électrique. Vu la taille de son site anderlechtois – 20.000 m² au sol et 600 collaborateurs – et la nature de ses activités (avec de nombreuses chambres froides et des congélateurs), sa consommation d’électricité est en effet très importante : 9,5 millions de kW par an. Chercher à réduire la facture énergétique – ainsi que son impact environnemental – est donc une démarche naturelle pour Viangro.

C’est dans cet esprit que la société a fait le choix du photovoltaïque. Pour se simplifier la tâche, Viangro a décidé de collaborer avec Solar Technics, une filiale d’Engie Fabricom, spécialisée depuis plus de 20 ans dans l’installation et le financement de systèmes photovoltaïques industriels. La longue durée de vie d’une installation électrique solaire (20 à 25 ans) rend particulièrement important le choix d’un partenaire fiable. De plus, un bon installateur peut non seulement vous conseiller sur les meilleurs choix technologiques, les mieux adaptés à vos besoins et situation, mais aussi sur les financements disponibles et peut même souvent vous aider à remplir les demandes d’aides et de subsides.

Pour Viangro, l’investissement s’est directement avéré intéressant : sur 48 mois, son installation solaire a déjà produit 933.368 kW, ce qui représente plus ou moins 2,3 % de sa consommation électrique annuelle totale, mais aussi une 410 tonnes de CO2 épargnés.

Le tiers-investisseur

Mais, si les bénéfices sont évidents, beaucoup d’entreprises hésitent encore à se lancer. L’investissement initial est important, et il faut y consacrer beaucoup de temps ainsi que des ressources humaines. Heureusement, une solution simple existe pour les entreprises disposant des surfaces nécessaires, mais pas d’autres ressources : le tiers-investisseur.

Cette formule permet à une société spécialisée (le tiers-investisseur) de réaliser l’installation de A à Z pour le compte du preneur (l’entreprise disposant des toitures), en assurant l’investissement financier nécessaire. Le preneur réalise de sérieuses économies sur ses factures énergétiques, en achetant l’électricité produite par les panneaux à un prix bien inférieur à celui du marché, et ce sans devoir mobiliser des ressources internes. De son côté, le tiers investisseur récupère son investissement via les certificats verts et la vente de l’électricité produite. En résumé, un partenariat win-win.

L’offre « tiers-investisseur » se développe d’ailleurs de plus en plus à Bruxelles. Ainsi, Engie Electrabel, forte de son expérience en installations photovoltaïques industrielles, a depuis peu lancé une nouvelle filiale : Engie Sun4Business.
« Engie Sun4Business s’occupe de tout », détaille Françoise Sotiau, Project Manager Distributed Generation B2B chez Engie Electrabel. « Nous investissons la somme nécessaire à l’achat du matériel, la construction et l’installation des panneaux photovoltaïques. Nous assurons aussi la maintenance, faisons les demandes de subsides et de certificats verts en fonction des réglementations régionales et prenons en charge tous les aspects juridiques. » Engie Sun4Business conserve, pendant toute la durée du contrat, un droit sur les toits où sont installés les panneaux, mais l’entreprise devient propriétaire de l’installation à la fin du contrat. « Cela lui permet de générer encore plus de bénéfices à ce moment-là, car l’électricité produite ne lui coûtera presque plus rien, à l’exception des frais de maintenance des panneaux. »

Avoir sa propre installation photovoltaïque ne tient plus du rêve inaccessible. Pour toute entreprise ou collectivité disposant d’une surface suffisante, des solutions adaptées existent, tant du point de vue technologique que financier. De nombreuses sociétés aujourd’hui peuvent vous aider dans vos démarches, et le soutien de la Région a créé un environnement favorable aux investissements dans ce domaine. Disposer d’une installation solaire, c’est non seulement diminuer son impact environnemental, mais aussi et surtout augmenter son indépendance énergétique.

 

Cet article vous est proposé par Laura Rebreanu, green@beci.be.

Vous pouvez également contribuer au contenu de notre site et vous placer comme référence auprès de nos internautes. Faites-nous part de votre expertise, de vos idées fraîches et de votre vision. Nous publierons votre texte, s’il répond aux besoins des entreprises bruxelloises et qu’il nous est fourni en français et néerlandais.

En partenariat avec: